2020 ET L’IRREEL PRINTEMPS SILENCIEUX

2020 ET L’IRREEL PRINTEMPS SILENCIEUX
A QUOI RIME CE COVID-19 INFECTIEUX

C omment le monde peut-il ainsi s’effondrer ?
Oublieux de la paix vont les hommes effrontés
V iolences des humains contre Dame nature
I¬†llusions de Ma√ģtres du monde immatures
D es hommes partout meurent souffrant dans leur chaise.

D es Etats qui ont su faire de la surenchère
 I ls confisquent matériels et médicaments
 X énophobes nationalistes déments.

¬†N √©ant et collapsologie √† tous s’imposent
 E conomie santé et société explosent
 U nique  est le monde sans aucune autre piste
 F aut-il avec cette idée rester optimiste ?

En ces temps maudits de pandémie COVID-19
Va-t-on enfin aller vers un monde tout neuf ?
L’Humanit√© r√©v√®le grandeur et hideur
Quelle face de Janus conduit au bonheur ?

De l’Humanit√© verra-t-on le d√©nouement ?
En temps de confinement que de concentrations
Certains s’usent en luttant contre le COVID
Quand d’autres en profitent tant qu’ils sont avides.

Après ces semaines de sidération
De fausses nouvelles et conspiration
Nous voici universellement isolés
Paradoxe de ce monde plus désolé.

Nés contre ou nés fins nous voici tous confinés
Peureux sortant avec nos masques sur le nez
Au milieu des profiteurs et des arnaqueurs
Beaucoup sont comme paralysés de stupeur.

Les Gilets jaunes jouissent de leur jardin
Comme de leurs villas les nantis plus malins
Désormais les rues et les chemins sont déserts
Comme pass√©s √† l’arme √† neutrons nucl√©aire.

 

Les avions ne strient plus l’azur de notre ciel
T√©moins d’une vie r√©duite √† l’essentiel
Tandis que nous pratiquons les gestes barrières
On s’√©carte de nous peu civiles mani√®res.

Mensonges demi-vérités omissions
Foules folles amassant des provisions
Corps congelés de nos vieux pleins les camions
Fin de l’Histoire ou fin de nos illusions.

Voici un monde partageant la même peur
Enfin notre monde uni mais par le malheur
Saura-t-il exprimer sa solidarité
Ou bien son √©go√Įsme et son avidit√© ?

Reverra-t-on encore ces démons demain
Divisions et corporatismes de nains ?
Ou pourra-t-on r√™ver d’un monde solidaire
Après tant de jours de retraite solitaire ?

L’Humanit√© a affront√© bien des virus
Face à la menace mortelle la Vie ruse
Hésitant entre flatter nos plus bas instincts
Ou à nous porter vers de plus nobles destinées.

¬© 2004-2020 NULLART vs. Kinka – ” 1968, une r√©volution po√©tique”¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† Avril 2020

This post was created with our nice and easy submission form. Create your post!

Written by nullart

Kinka est le pseudonyme d'un poète français contemporain et breton.

Le tourbillon de la révolte étudiante de 1968 semble avoir saisi KINKA au milieu de son éveil poétique romantique.

√Ä la fin d'une adolescence candide, cette REVOLUTION l'a donc plong√© dans un brusque et important changement dans l'ordre politique et social (selon l'une des d√©finitions du terme). ou plut√īt comme il l'√©crit lui-m√™me ¬ęc'est une vision illusoire des choses pendant l'adolescence¬Ľ.

De manière aléatoire, à chaque connexion au site, un sommaire différent est proposé au visiteur-lecteur dont quelques "cyber-poèmes", des poèmes "semi-automatiques", des sortes de cadavres exquis à la mode surréaliste.

What do you think?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.