ENFANT DU MONDE

Et si souvent je peine à décrocher mon vrai sourire,

C’est que mes pensées s’emballerent, et que je lutte pour ne pas me nuire…

J’ai plus envie de souffrir… j’ai plus envie de subir…

Et oui souvent je rêve, de voir ce monde s’autodétruire…

Serait-ce donc ça la haine ? Ce poids que je me traîne et qui me hante ?

Et Dieu sait pourtant qu’depuis longtemps je l’attends…que son jumeau nommé “l’amour” se présente….

Ouai mes pensées sont défaillantes,

Comme vous.. je voudrais les moins violentes,

J’veux faire taire mes angoisses, mes douleurs, mes confusions…

Faire taire mon chagrin, et mon éternelle attente de pardon…

J’veux cesser de culpabiliser, et plus me ronger le cerveau…

Stopper ce besoin que j’ai toujours eu de justifier vos maux….

Avaler vos mensonges et tout votre lot de névroses,

Gober vos pipos jusqu’au bord de l’overdose,

Niée bien trop longtemps, l’existence de sentiments,

Niée pour faire face, restée debout droit dans les rangs,

Je dois me tenir Ă  distance, de vous et de mes pulsions,

M’éloigner de cet héritage, et de ce qui en fait ma prison,

Gérer mes amnésies, et ces remises en question,

Accepter leurs existences et leurs lots de démons…

Existera-t-il ce vrai moment de liberté ?

Ce jour oĂą mes poings pourraient enfin se desserrer ?

Enfant naĂŻf, enfant soldat,

L’enfant du monde, même seul se bat…

Ce billet a été créé à l'aide de notre formulaire de soumission simple et efficace. Créez votre article !

Written by AM.ORE

Qu'en pensez-vous ?

Laissez un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les règles de confidentialité et les conditions d' utilisation de Google s'appliquent.