L’illusion essentielle

Je t’ai touché, toi fille en pull bleu hiver .

J’ai longé le jeu de la joie (foi), pris la barre d’évasion.

Mais son sourire a clôt tout le doute, le mal et les méandres si anciens. 

Puisque tu es là, autant recommencer, tout avoir en couleurs, oui même au fond trouble 

inguérissable. 

Juste ton corps, ton regard, ton sourire gomme vraisemblablement la raclure de l’individu.

-..

Written by ollivierfakiriday

What do you think?

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.