Mes mots, ma passion…

Il est dix heures du matin, les doux rayons de soleil traversent dĂ©licatement le voilage des portes vitrĂ©es. Les enfants sont Ă  l’école, je me mets devant mon ordinateur, Ă©couteurs aux oreilles, je lance ma playlist… l’odeur du cafĂ© qui Ă©mane de ma tasse me donne du peps. Je me sens inspirĂ©e, j’ai envie de passer des heures comme ça.

Le bruit de mes doigts qui pianotent sur le clavier est très satisfaisant. Je me lance. Depuis toute petite, l’écriture a été pour moi le moyen le plus efficace de coucher mes pensées et de donner vie à mes idées, étant réservée de nature, cette forme d’expression me convient parfaitement. Je ne sais jamais exactement ce que je vais écrire avant de commencer, comme pour la nourriture, l’appétit vient en mangeant ou plutôt en écrivant.

Mes plus beaux souvenirs d’enfance, sont ceux que j’ai passé sur mon bureau, stylo à la main, en écrivant tout ce que j’ai fait de mes journées d’école, de parler de tel prof ou de tel élève. Sur le rythme de « Always Be my Baby » de la Diva Mariah Carey dont j’étais très fan, je passais des heures à flâner, et à écrire tout ce qui me passait par la tête.

S’exprimer est aussi vital que de boire ou manger, et chacun le fait Ă  sa propre manière. Et cela commence dès la plus tendre enfance. J’ai toujours pensĂ© que je devais avoir un hobby, quelque chose d’intĂ©ressant Ă  faire qui me permettrai d’animer mes discussions mondaines ou qui me servirait de passe-temps, jouer Ă  un instrument, faire de la danse… l’écriture Ă©tait tellement encrĂ©e dans ma vie au point d’en oublier l’importance. Ecrire est mon hobby, mon Ă©chappatoire, ma source d’énergie. Je n’en parle pas, ce n’est pas vital pour moi d’en parler.

J’écris c’est tout…

L’écriture est une passion exigeante, elle demande de la concentration, du silence, de l’isolement, c’est un moment solennel, un peu Ă©goĂŻste … Etant Ă©pouse, maman, sĹ“ur, fille, amie, je n’ai pas toujours la libertĂ© de faire ça comme je le souhaite. Je retiens mes idĂ©es, mon inspiration jusqu’à ce que j’arrive Ă  trouver un moment de solitude. Une solitude au sens agrĂ©able du terme.

Le sentiment de satisfaction que je ressens après avoir écrit jusqu’au bout ce que je pense est indescriptible. C’est libérateur, comme cette sensation de fraicheur qu’on ressent en ouvrant la fenêtre d’une chambre étouffée.

J’espère toujours avoir la chance et le courage de m’exprimer. Et je le souhaite à tout un chacun.

SO

This post was created with our nice and easy submission form. Create your post!

Written by salmaoualhadj

What do you think?

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.