Un éconduit à la dérive 🚣

Un menuet interminable
Pour une femme imperturbable

Je suis cet ours ivre sur la banquise
Qui dérive près d’une dune d’Afrique

Peau brûlante
Bouche d’Orient
Yeux de poivre
Mains d’opale

Je suis parti en solitaire
Faire le tour de la ville
C’est ainsi, les éconduits
Finissent toujours en galères.

What do you think?

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.