La Rencontre – Chapitre 2

Chapitre 2

Dans le silence de mon enthousiasme, mon cŇďur se met √† battre la chamade au rythme de mon ravissement. Une √©motion que je n’avais plus ressentie depuis bien longtemps.

Nous d√©jeunons √† la Brasserie St Georges situ√©e vers la Gare de Perrache. Marco me laisse le choix de l’emplacement. J’opte pour un coin retir√© comme pour nous isoler du monde. Il n’y a que lui et moi. Juste lui et moi. Une sorte de vo√Ľte invisible nous s√©pare du reste des clients.

Tout en me servant le rosé, il demande :

-Alors comme √ßa, √Člise, tu es fascin√©e par les vampires.

-Ce sont des √™tres captivants. A la fois forts et fragiles. Contraints de vivre dans la solitude des t√©n√®bres. Ils ne peuvent aimer sans √™tre les t√©moins de la vieillesse ou de la mort. A moins… √† moins de faire de l’√ätre qu’ils ch√©rissent l’un des leurs. Ils sont condamn√©s √† se nourrir de sang, √† √©prouver les craintes et les souffrances de leurs futures victimes.

Marco sourit, d√©voilant une dentition parfaite d’une blancheur virginale.

-Je vois que tu connais bien le mythe.

Je ne peux m’emp√™cher de rire.

-Pour beaucoup d’√™tres humains, le vampire n’est qu’une l√©gende. Agr√©ment√©e d’accessoires et d’artifices. Une repr√©sentation du c√īt√© pervers de l’humanit√©.

Pourtant, derri√®re son masque sanguinaire, le vampire est un √™tre rong√© de solitude. Ayant pour seule compagne l’obscurit√© de la nuit.

Il est oblig√© de masquer sa v√©ritable nature. De vivre cach√© parmi les hommes. D’essayer de ressembler √† tout √™tre humain. Mais il sait qu’il n’en est pas un. Qu’il n’en sera d’ailleurs jamais un.

C’est √©tonnant de voir √† quel point Marco m’√©coute attentivement. Il pr√™te l’oreille √† chacune de mes paroles. Je le regarde, me sens tel un aimant attir√© par la force attractive qui √©mane de son corps.

-Il y a tant de tristesse dans ta voix.

Je souris timidement afin de dissimuler mon embarras.

-Par moment je me laisse emportée par mon enthousiasme.

-J’aime √©couter les gens qui s’expriment avec passion. Ce n’est pas que ta compagnie me d√©plaise mais il nous faut r√©p√©ter notre pi√®ce pour vendredi soir.

This post was created with our nice and easy submission form. Create your post!

Written by Corinne √Čcrivaine

L'écriture vibre et fait partie de moi.

Ce fut √† l'√Ęge de 14 ans que je pris la plume pour la 1re fois en retranscrivant mes sentiments sous forme de po√®mes.

Mon amour pour l'√©criture m'a permis de tenir la fonction de correspondante locale pour le journal de ma r√©gion et d'obtenir une 1re publication dans le fanzine : "Le Calepin Jaune n¬į6 de Juin-Sept 2005" ma nouvelle intitul√©e : "La Rencontre".

De gagner le concours des poètes de Lyon 2014.

Mon 1er roman intitulé : "Les Limbes du Peintre" est disponible.

Pour plus d’informations sur mon activité artistique voici mon blog :

https://corinnemolina.jimdofree.com/

What do you think?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.