TRISTE CHANSON DES BRETONS CHANT DES CONSCRITS DE CONLIE

TRISTE CHANSON DES BRETONS
CHANT DES CONSCRITS DE CONLIE.

Fiers soldats du peuple breton,
Ridiculisés à Conlie,
Par tous ces Français, ces cons là.
La rĂ©volte au coeur, sĂ»r qu’on l’a.
Dans l’Histoire, c’est ce qu’on lit.
Humiliés, ainsi sombre-t-on.

Leur peau Ă  Verdun laisseront
Quand seront là des jours déments.
En mil huit cent soixante-dix,
Notre malheureux empereur,
Notre petit Napoléon
Fait face au chancelier teuton.
La dĂ©pĂŞche d’Ems, quelle erreur !
Souviens toi Vercingétorix !

Fiers soldats du peuple breton,
Ridiculisés à Conlie,
Par tous ces Français, ces cons là.
La rĂ©volte au coeur, sĂ»r qu’on l’a.
Dans l’Histoire, c’est ce qu’on lit.
Humiliés, ainsi sombre-t-on.

La dĂ©pĂŞche d’Ems, quelle erreur !
Souviens toi Vercingétorix !
A Tours, c’est un drĂ´le de tour,
Qu’Ă  l’ArmĂ©e bretonne on joua
En se moquant de KĂ©ratry
Et de ses bataillons meurtris.
La lâcheté de Gambetta
Ne conduit pas au retour.

Fiers soldats du peuple breton,
Ridiculisés à Conlie,
Par tous ces Français, ces cons là.
La rĂ©volte au coeur, sĂ»r qu’on l’a.
Dans l’Histoire, c’est ce qu’on lit.
Humiliés, ainsi sombre-t-on.

La lâcheté de Gambetta
Ne conduit pas au retour.
Elle ne conduit nulle part,
Ni au combat ni au pays
OĂą attend la belle promesse.
La rĂ©volte n’est pas de mise
Après trois siècles trahis
Par un traitĂ© d’union bâtard.

Fiers soldats du peuple breton,
Ridiculisés à Conlie,
Par tous ces Français, ces cons là.
La rĂ©volte au coeur, sĂ»r qu’on l’a.
Dans l’Histoire, c’est ce qu’on lit.
Humiliés, ainsi sombre-t-on.

Après trois siècles trahis
Par un traitĂ© d’union bâtard,
Tant méprisés tant méconnus,
Que Prussiens parfois on nous croit,
Par une langue, qu’on mĂ©prise !
Est-ce lâcheté ou maîtrise ?
Faut-il renoncer Ă  son droit ?
Le temps d’Anne est bien rĂ©volu.

Fiers soldats du peuple breton,
Ridiculisés à Conlie,
Par tous ces Français, ces cons là.
La rĂ©volte au coeur, sĂ»r qu’on l’a.
Dans l’Histoire, c’est ce qu’on lit.
Humiliés, ainsi sombre-t-on.

Faut-il renoncer Ă  son droit ?
Le temps d’Anne est bien rĂ©volu.
Les Bretons, ici dans la boue
Alors que d’autres Ă  Paris, meurent.
On les y traînent, on leur ment.
Ils sont sans ravitaillement.
Sans armes, ils passent les heures,
Comme des cochons dans leur soue.

Fiers soldats du peuple breton,
Ridiculisés à Conlie,
Par tous ces Français, ces cons là.
La rĂ©volte au coeur, sĂ»r qu’on l’a.
Dans l’Histoire, c’est ce qu’on lit.
Humiliés, ainsi sombre-t-on.

Sans armes, ils passent les heures,
Comme des cochons dans leur soue.
Pour cette bataille du Mans.
Est-ce un jour de répétition
Pour la boucherie des tranchées
Où par bataillons et armées
Leur peau Ă  Verdun laisseront
Quand seront là des jours déments ?

Fiers soldats du peuple breton,
Ridiculisés à Conlie,
Par tous ces Français, ces cons là.
La rĂ©volte au coeur, sĂ»r qu’on l’a.
Dans l’Histoire, c’est ce qu’on lit.
Humiliés, ainsi sombre-t-on.

© 2004 NULLART vs. Kinka – ” 1968, une rĂ©volution poĂ©tique

This post was created with our nice and easy submission form. Create your post!

Written by kinka

Kinka est le pseudonyme d'un poète français contemporain et breton.

Le tourbillon de la révolte étudiante de 1968 semble avoir saisi KINKA au milieu de son éveil poétique romantique.

À la fin d'une adolescence candide, cette REVOLUTION l'a donc plongé dans un brusque et important changement dans l'ordre politique et social (selon l'une des définitions du terme). ou plutôt comme il l'écrit lui-même «c'est une vision illusoire des choses pendant l'adolescence». Il se tourne de plus en plus vers la poésie libre et subit l'influence du slam.
-

De manière aléatoire, à chaque connexion au site, un sommaire différent est proposé au visiteur-lecteur dont quelques "cyber-poèmes", des poèmes "semi-automatiques", des sortes de cadavres exquis à la mode surréaliste et des tankas en style japonisant.
-
http://nullart.free.fr/
et
http://recitdevoyage.free.fr/japon/tankas/

What do you think?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.